Voilà comment tout a commencé

 

Voilà comment tout a commencé

 

Qu'il soit également précisé que mon cousin Philippe THANNBERGER, a pu lors d'intensives et longues recherches, accompagné de son épouse à l'époque Nicole, qu'ils en soient chaleureusement remerciés ici, daté l'origine de la Famille THANNBERGER aux environ de l'an de Grâce 1390 à Swaz au Tirol.

Pour la petite histoire, mon aïeul répudia un de ses fils pour le meurtre de propre son frère. Il envoya ce dernier en exil en Alsace, protectorat autrichien à l'époque, et ne le revit jamais. C'est à partir de cette branche que l'on retrouve plusieurs siècles après les THANNBERGER à Blotzheim.

Un des Thannberger (Jean-Michel) fut d'ailleurs Maire de la commune vers 1816.

Mes arrières grand parents, agriculteurs, ont quitté Blotzheim et sont venus s'installer à Saint-Louis. Ils y exploitaient une grande ferme agricole face au cimetière de Saint-Louis (aujourd'hui station Elf et immeubles adjacents).

Ils étaient parents de 4 garçons (Joseph, mon grand-père, Louis, Georges et Alphonse) et une fille (Cécile).

Après de son retour de Russie (1ère guerre mondiale), Joseph fréquenta Marie-Antoinette Wespiesser, et l'épousa le 03.01.1921 (voir acte de mariage). Ils sont restés 9 ans sans enfants (période très longue pour l'époque), mon père Antoine est né le 04.12.1930 et son frère Fernand le 21.12.1931.

Joseph était un homme svelte que j'ai toujours connu les cheveux blancs, toujours dans la retenue et très digne (rigide ??). Jamais de fortes paroles où de dérapages verbaux (je ne l'ai d'ailleurs jamais entendu chanter ou sifflé). Un grand-père comme on peut en rêver : toujours disponible, protecteur, toujours ouvert à mes souhaites et autres demandes …. (le contraire de mon père !).
Que de bons et inoubliables moments passés ensemble.
Avec le recul, je n'ai de lui que d'excellents souvenirs.
Et il me reste souvent en mémoire ...

Antoinette, quant à elle, un vrai chef de famille à qui l'on devait respect, obéissance et égards, surtout aux décisions prises par elle ! Il me faudrait un chapitre entier pour vous présenter Marie-Antoinette, tellement elle fut un personnage haut en couleurs dans le sens littéral du terme, épouse assurée, mère ferme et commerçante assidue.

Car ne l'oublions pas, mes grands-parents avaient 2 laiteries (débits de lait comme l'on disait à l'époque) : l'un au Quartier Wallart (près de la Frontière avec Bâle) et l'autre à leur propre domicile. Celui du Quartier Wallart fut attribué à Fernand, celui d'ici à Antoine, mon père.

Elle se conduisait durant toute sa vie avec dureté, non seulement avec les autres mais également avec elle-même ! Une grand-mère qui me reste souvent en mémoire avec un caractère plein dont je me souviens qu'elle n'a jamais montré (consciemment ??) aucun de ses propres sentiments ou émotions, ni à son époux ni à ses propres enfants ou petits-enfants.

Le père de ma grand-mère alors était portier chez Viescher à Saint-Louis (actuellement Géant Casino, les immeubles en face ont été d'ailleurs construits pour les employés et s'appellent encore aujourd'hui les immeubles Vischer), société de fabrication de broderies et autres tissus.
Homme affable et bon vivant selon les dires de mes grands-parents.

La mère de Marie-Antoinette était semble-t-il tout le contraire.
Contremaîtresse et responsable de plus de 200 femmes auprès des mêmes Ets. Vischer.
J'ai toujours entendu qu'elle était une femme de caractère, trait que possédait également ma grand-mère !

Un onglet, clichés et autres documents de ce site sont également dédiés à mes grands-parents maternels, Louis et Marie GUTZWILLER de Hégenheim.
Selon la petite histoire (à nouveau !) les GUTZWILLER sont originaires de Therwil en Suisse.
Une des branches de ces GUTZWILLER s'établit à Lutterbach (proche de Mulhouse) vers le milieu du 19ème siècle.
Mon grand-père quant à lui se fixa à Hégenheim avec ses parents début du 20ème siècle.
Il épousa le 19.01.1925 à Hégenheim, GASSER Marie Hélène originaire du Moulin de Schönenbuch (Suisse).
Ils eurent 3 enfants, Louis, Carmen ma maman, de Lucien.
Mon grand-père travailla au début de son activité professionnelle comme monteur pour des sociétés suisses. Il se rendit ainsi souvent dans différents pays, y compris la Turquie et l'Espagne.
Ce pays a dû lui laisser un excellent souvenir, puisqu'à son retour il prénomma sa fille, ma mère, Carmen (en souvenir de …… ??).
En 1936 il créa les Ets. Gutzwiller Hégenheim, société familiale spécialisée dans le chauffage sanitaire.
Il conduit sa propre petite entreprise jusqu'à la reprise de mon oncle Lucien dans les années 1970-1980.
Il y aurait également beaucoup de souvenirs, histoires familiales et autres entretiens à rapporter puisque j'ai "vécu" beaucoup et de nombreuses années (principalement pendant les vacances d'été) avec mon grand-père Louis. Un personnage haut en couleur, affable et très bon vivant !!

Mais il fut aussi très autoritaire, surtout de mauvaise foi (qui faisait son charme, quand on le connaissait bien) et souvent sujet à des accès de colère (qui bien entendu retombaient aussitôt) …

Cela ne changea absolument rien dans sa façon de voir et de gouter la vie, puisqu'il était le seul dans ma famille à avoir séjourner et travailler à l'Etranger. A l'époque, il a dû être le seul (les autres garçons de son âge travaillent alors à la ferme familiale) à gagner son pain par ses séjours professionnels à l'étranger…
Toujours est-il que je garde de lui là aussi, d'excellents et inoubliables souvenirs !

Ma grand-mère Marie fut pour moi à l'époque une femme "banale".
Mon souvenir d'elle à l'époque, une "grenouille de bénitier"…
J'entretenais avec elle uniquement des liens superficiels, sans aucun sentiment particulier, contrairement à mon grand-père Louis. Je n'ai pas d'elle de souvenirs particuliers qui méritent que l'on s'y arrête.
Une grand-mère" "lambda"….